La confiance en soi est nécessaire à la maîtrise de soi

Home/Actualités/La confiance en soi est nécessaire à la maîtrise de soi

La confiance en soi est nécessaire à la maîtrise de soi

Cet article est une traduction/adaptation française de l’article Positive self-worth necessary for self-control publié sur le site PsychCentral le 16 mars 2012 (trad. Kyung-Nan Jaumin).

Une nouvelle étude (Townsend & Liu, in press) suggère que la raison pour laquelle beaucoup de gens échouent dans leurs tentatives pour améliorer leur maîtrise de soi est un manque de confiance en leurs capacités actuelles. Le manque de confiance mène à une détresse émotionnelle quand les gens essaient de mettre en œuvre leur plan visant à atteindre de nouveaux objectifs.

Par exemple, la planification de votre régime alimentaire ne va pas vraiment vous aider à acquérir une maîtrise de vous-même, à moins que vous ne vous sentiez bien avec votre poids de départ.

De façon intéressante, le concept s’applique à de nombreuses activités, même pour les stratégies visant à économiser de l’argent.

« Bien que la planification tende à aider la maitrise de soi chez ceux qui sont en accord avec leurs objectifs à long terme, ceux qui se perçoivent comme étant en décalage avec leurs objectifs s’avère avoir une moins bonne maîtrise de soi après la planification qu’en l’absence de planification », rapportent les auteurs Claudia Townsend et Wendy Liu.

Les auteurs ont trouvé que faire un planning concret pour la mise en œuvre d’objectifs génère une détresse émotionnelle chez les gens qui croient qu’ils ne sont pas en accord avec leurs objectifs ce qui, à son tour, sape leur motivation à s’autoréguler.

Dans cinq études, les auteurs ont aléatoirement assigné les participants à une condition avec planification ou sans planification.

Dans les études sur l’alimentation, les personnes dans la condition de planification ont été invitées à planifier leur régime alimentaire et leur nourriture pour le reste de la journée, tandis que celles dans la condition de non-planification ne devaient pas le faire. Ensuite, tous les participants se sont vu offrir une collation.

Dans certaines études, les participants devaient choisir entre des raisins secs et une friandise. Dans une autre étude, il fallait choisir entre des cookies et aucune collation.

« Ce que nous avons trouvé, c’est que, parmi les répondants qui se sentaient bien avec leur poids, la planification a conduit à des choix plus sains — le choix des collations plus saines dans le premier cas ou aucune collation dans le deuxième cas », écrivent les auteurs.

« Cependant, le résultat étonnant a été que, parmi les répondants qui ne se sentaient pas bien avec leur poids (qui se considéraient en surpoids), ceux qui avaient planifié étaient effectivement plus susceptibles de choisir la collation moins saine dans le premier cas ou les cookies dans le second cas ».

Cet effet s’est aussi avéré vrai lorsqu’il s’agissait de planification financière.

Lorsqu’ils recevaient un remboursement sur leurs impôts, les consommateurs qui avaient confiance en leurs économies étaient moins susceptibles de dépenser le remboursement après la planification qu’en l’absence de planification. En contraste, les personnes qui n’avaient pas confiance en leurs économies étaient plus susceptibles de dépenser l’argent du remboursement après la planification.

« En général, les personnes supposent que la planification les aidera à atteindre leur objectif », écrivent les auteurs. « Néanmoins, cette recherche donne à penser qu’avoir une image positive de soi est tout aussi important, sinon plus ».

Référence de l’article scientifique original :

  • Townsend, C., & Liu, W. (in press). Is planning good for you? The differential impact of planning on self-regulation. Journal of Consumer Research.
    [lien]
Townsend, C., Liu, W. Is Planning Good for You? The Differential Impact of Planning on Self-Regulation. Journal of Consumer Research.
By |13/04/2012|Categories: Actualités|0 Comments

Share This Story, Choose Your Platform!

About the Author:

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.